Un bien curieux hiver

Ciel d'hiver

Poème illustré par un tableau de :

Kiriba Noha
http///www.art.com/kiribanoha

Le ciel couleur d’étain ressemble à une sphère
Englobant l’horizon. Est-ce la pollution
Et son voile poisseux qui souillent l’atmosphère ?
D’où peut donc bien venir cette étrange impression

D’être mal dans sa peau ? Un bien curieux hiver,
Parfois tiède… ou glacé ! Sous la nue maladive,
On a le sentiment que tout marche à l’envers :
Un jour passé au Pôle et un autre aux Maldives !

Tantôt froid, tantôt chaud… La Nature est cinglée,
Qui souvent ne sait plus cloisonner les saisons ;
L’on en a la caboche un peu tourneboulée,
A ne plus trop pouvoir compter sur la Raison.

Un bien curieux hiver ! D’autant qu’aux alentours,
Tout s’en va de travers comme ce fichu temps :
Mon jardin bien-aimé a perdu ses atours
Et toute sa beauté… Oh, j’aimerais autant,

Comme la Belle au Bois, dormir pendant cent ans
Plutôt que de subir ce climat si bizarre !
Nous sommes en hiver – on le dit ! Et pourtant,
A voir ce temps tout mou tellement dérisoire,

L’on ne dirait jamais que nous somme(s) en décembre !
La Nature s’affole et s’emberlificote
Dans tous ses plans pourris. Mieux vaut garder la chambre
Et dormir trois longs mois tout comme une marmotte….

Mais peut-être après tout cet hiver est-il comme
Ceux qui l’ont précédé ? Que seul mon cœur… déconne !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Chez nous, Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un bien curieux hiver

  1. kiriba Noha dit :

    bonjour
    je suis surpris de trouver mon tableau nommé « ciel d’hiver » et ce merveilleux poème l’illustrant alors que dire que penser?
    j’aurai aimé etre prévenu de cette initiative
    merci de vous etes penchée sur mon travail, je ne sais si vous l’avez compris d’apres le poeme je pense que oui amitié Noha Kiriba

Laisser un commentaire