Travaux

Poème illustré par un tableau-peinture de :

Christian Guinet
www.peintre-couleur.com

Marseille a décidé d’être enfin ambitieuse !
La cité insoumise, séditieuse et rebelle
Voudrait avoir l’air sage et paraître sérieuse.
Il lui faut maintenant être infiniment belle

Pour paraître crédible ! On va la rénover,
En faire un archétyp(e), peaufiner son image…
On est donc en  plein ouaille, avec rues dépavées,
Barrières, grues, camions encombrant le passage

Partout et en tous lieux ! Des tunnels au Vieux-Port,
On casse, on démolit, on refait, on bâtit :
C’est à se demander si ce coquin de sort
Ne va pas nous laisser qu’un grand tas de débris !

On ne sait vraiment plus où l’on pourrait passer :
Aujourd’hui par ici, demain sens interdit !
Les pauvres Marseillais se sentent harcelés
Mais ils serrent les dents : ne leur a-t-on pas dit

Que leur ville allait être sacrée l’an prochain* ?
Une bonne toilette est donc indispensable !
Il faut tenir le coup, oublier ce tintouin
Et se dire qu’on est vraiment tous admirables…

Encor heureux pourtant qu’on ait ce grand soleil,
Sans avoir à subir tout ça dans la gadoue !
Puisque Marseille vit un véritable éveil,
Courage, Marseillais, nous en verrons le bout…

*En 2013, Marseille sera la capitale européenne de la Culture

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire