Tous âges confondus

coupleamoureux.Stéphane Carel

Poème illustré par un tableau de

Stéphane Carel
www.artmajeur.com/fr/artist/carel

Quand Gabriel regarde Emma,
Il a le cœur qui tambourine
A fond la caisse, et sa poitrine
Vibre comme un tambour qui bat.

Il a six ans, elle en a trois,
Et une bouche si gourmande
Que très souvent il se demande
Pourquoi il se sent à l’étroit

Dans son propre cœur de garçon…
Et quelquefois dans sa culotte ;
Pourquoi son petit cœur grelotte,
Hérissé de mille frissons…

Quand Zélie contemple Tristan,
Elle frémit, elle défaille :
Sa voix, son front, ses yeux, sa taille…
Tout lui plaît dans l’adolescent !

Elle aimerait tant caresser
Cette peau encor duveteuse,
Puis elle sent, toute honteuse,
Que son corps est bouleversé…

Quand Luc dévisage Elisa,
Il ressent un amour immense,
S’étonnant du désir intense
Qui le chavire, et de l’émoi

Eprouvé par son très vieux corps.
Il la trouve encor séduisante,
Et même si appétissante
Qu’il la veut encor et encor…

Il n’est point d’âge pour aimer.
Enfants, ados, personnes mûres :
Aucune période n’est sûre !
Surtout, ne vous dites : « jamais »…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Portraits. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.