Tourtour

imagesTourtour

Certains villages sont suspendus dans le ciel
Comme de grands oiseaux. Et s’il avait des ailes,
Peut-être que Tourtour se serait envolé
Pour rejoindre la mer et sa côte azurée ?

Mais perché tout là-haut il domine le Var,
Ruisselant d’une eau drue qui, telle un clair nectar,
Glougloute infiniment en huit belles fontaines
Pépiant leur chanson sans jamais perdre haleine.

C’est un joli village où chante le soleil
Trois cent jours dans l’année. Mais toi qui t’émerveilles
De ce climat béni, sais-tu bien qu’il est tel
Que partout en Provence, où le beau temps ruisselle

Presqu’à longueur de temps ? Tourtour est fait ainsi :
Même si l’ombre bleue dans ses rues en lacis
Fait parfois frissonner ses très anciennes pierres,
S’y faufilent toujours de longs rais de lumière

Qui le colorient d’or et de blond et de roux.
La lumière y est belle et les soirs y sont doux
Quand le soleil se couche en plongeant à l’ouest :
Tourtour est lors si beau qu’il en est… immodeste !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire