Sous les combles

 

Poème illustré par :

Lionel Spani
 www.lionel-spani.com

Sous les combles le linge sèche :
Ca embaume le tissu frais
Qu’en oblique le soleil lèche
De ses rayons bien aiguisés.

Ca sent bon les fleurs, la lessive
Sur le point d’être repassée.
La poussière bleue enjolive
Les lattes blondes du plancher

En voletant dans la lumière
Qui se diffracte en minuscules
Paillettes d’or cache-misère.
C’est du soleil en particules !

Il fait très chaud, et sous le toit
Le grenier est un étouffoir ;
Les tuiles ocres de guingois
Restituent la chaleur du soir.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire