Soupirs

Poème illustré par : 

Danièle Suant
www.peintures-daniele-suant.com

Dans l’or roux du soleil couchant
Un vieux micocoulier s’étire.
Il se raidit puis se détend,
Et son bois sec geint et soupire.

Avez-vous entendu un arbre
Se plaindre un beau soir en automne ?
Il faut avoir un coeur de marbre
Pour résister, mais l’on s’étonne

Et l’on me dit que c’est le vent !
Mais non, c’est l’arbre qui gémit
Car il sait que passe le temps
Et que l’été est bien fini.

Il sent sa sève qui se glace
Sous son écorce tavelée
Et qui peu à peu se crevasse.
C’est un vieil arbre très âgé

Qui ne supporte plus l’hiver
Ni le mistral qui le chahute.
Il se sent l’aubier à l’envers
Et craque tout seul sur sa butte.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Contes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire