Soleil couchant

 

Poème illustré par un tableau de :

Elke Vannel 
http://pagesperso-orange.fr/elke.peintre

C’est le crépuscule, et demain
Ils quittent le Sud et la mer.
Ils musardent main dans la main,
Nimbés de l’ultime lumière

Du soleil bu par l’horizon.
Coupé en deux, après sa chute,
Le gros cercle rouge tout rond
N’en a plus que pour cinq minutes,

Mais ses nuances sont plus belles
Que dans son extrême splendeur.
Avant de se noyer il mêle
Tout un camaïeu de couleurs

Au bleu du ciel qui s’assombrit :
Du brun, du rouge et du doré
Posés en bandes sur le gris,
Puis il chûte et il disparaît.

Ne flotte plus que la clarté
De l’astre-roi évanoui,
Et les deux amants enlacés
Sont comme gommés par la nuit.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Soleil couchant

  1. noir chantal dit :

    Bonsoir, je chercher une poésie sur le soleil couchant et je suis tombé sur votre site. Je trouve le votre très beau et je vous demande l’autorisation d’emprunter un paragraphe pour illustrer une photo que j’ai l’intention de mettre sur mon blog. Puis-je le faire ? Bien sûr votre nom figurera.
    Cordialement.

Laisser un commentaire