Soir de juin

Poème illustré par :

Vincent Van Gogh

Les soirées sont si longues, le temps est si doux
Qu’on s’attarde très tard à bader aux terrasses.
Tous les gens sont heureux, une sorte de grâce
Flotte dans l’air léger tout pointillé du roux

Des lumières de rue qu’on devrait supprimer :
S’il est presque dix heures, il fait encore jour.
Oh ! Si ce temps béni pouvait durer toujours !
On y vit la magie du tout premier été !

Un groupe de minots s’ébat sur le trottoir :
Demain c’est mercredi et ils ont tout leur temps.
Parfois le plus petit pousse un long cri perçant
Qui fait pester les gens. Mais la douceur du soir

Leur fait vite oublier grinche et intolérance.
Comment pourrait-on donc être triste et grognon
En ce vingt-et-un juin, notre jour le plus long ?
On ne peut pas râler un tel soir en Provence !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire