Le toiletteur

Poème illustré par un tableau de :
Malcolm S.Tucker ( 1891)

Il* adore les chiens qui le lui rendent bien.
Ils ont pourtant le droit de lui tenir rigueur
Des ciseaux, du sent-bon, du souffleur, du shampoing…
Même un corniaud bâtard y perdrait son honneur !

Mais il les aime tant que les bêtes le savent,
Acceptant tout de lui, la queue entre les pattes :
Il a l’air si heureux d’être ainsi leur esclave
Qu’elles supportent tout ; et leur patience épate

Leur maître époustouflé par tant de savoir-faire…
Un sacré toiletteur, le meilleur du village,
Qui devrait faire en tout de meilleures affaires
Car c’est un type bien, très discret et fort sage !

Mais l’homme a un secret : ce que chacun ignore,
C’est que les nuits d’été Rémy D. se régale
A courir la garrigue alors que chacun dort
Pour s’en aller au bois toiletter les cigales !

Les grenouilles aussi, et puis les papillons ;
Les pies et les corbeaux, les mésanges, les geais…
Parfois un sanglier qui pique un roupillon
Et qui grogne un bon coup d’être ainsi réveillé…

*Poème dédié à Rémy Dumas,
De la part de Cobalt, Bambou, Nestor et Mimi…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Contes, Les gens, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le toiletteur

  1. De Rémy D.
    « Wow!!! Fier d’avoir toiletté les animaux de « Vette » pendant une vingtaine d’années. Mille bravos pour tout ce que vous écrivez, sans oublier de vous remercier à nouveau pour le poème que vous avez écrit pour le modeste toiletteur que j’étais il y a quelque temps déjà… »

Laisser un commentaire