Scandale !

Poème illustré par :

Gabrielle Gandit
www.gabrielle-gandit.artdudessin.com

Mais que se passe-t-il cette année en Provence ?
L’été a un mal fou à s’y enraciner,
Contrarié par la pluie, la froidure, les transes
D’un mistral opiniâtre, excessif et glacé.

Quand Juin monte à l’assaut, on est tous attentifs,
Suivant le coeur battant son combat résolu
Contre un très vieil hiver obstiné et rétif
Qui ne veut pas admettre qu’il n’existe plus !

C’est vraiment sidérant : le soleil indocile
Va et vient et repart ! Et il semble oublier
Que c’est chez nous qu’il doit élire domicile,
Dans le ciel du Midi, et durant tout l’été !

Mais peu lui chaut vraiment de nous mettre en émoi !
J’ose à peine avouer l’effet de ses outrages :
On est le douze juin, l’on a tellement froid
Que toute honte bue, l’on remet le chauffage !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.