Rêve de pluie

Au-dessus de la Crau passe un vol d’oiseaux blancs
Emportés vers le Sud par les ailes du vent.
C’est l’automne, aujourd’hui ! Le ciel soudain moins bleu
Est brouillé à l’Ouest par un voile laiteux.

Octobre est déjà là et l’été fut bien court.
Les matins sont plus frais ; la lumière du jour
S’est faite plus ténue, moins brutale et moins drue
Sur la plaine asséchée par les rayons aigus

Du soleil triomphant depuis quatre longs mois.
La Provence assoiffée agonise et poudroie,
Espérant la grand’pluie qui la fera revivre.

L’automne tout gonflé d’averses crépitantes
Pose sur l’horizon des nues couleur de cuivre
Et la plaine n’est plus qu’espérance et attente…

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire