Réclamations

Poème illustré par un tableau de :

Tivador Kosztka Csontvàry (1859-1919)

Salut, le Temps ! Comment vas-tu
Aujourd’hui ? Quand vas-tu cesser
De faire le hurluberlu ?
Nous en avons vraiment assez

De tes caprices d’enfant-roi
Et ne sommes pas descendus
Dans le Sud pour peler de froid !
L’été serait le bienvenu

Car nous sommes le vingt-deux juin !
Il pleut sans cesse et l’on grelotte,
Tu ne peux savoir à quel point !
Même le chat a la tremblotte !

Foin de la pluie et des rhinites
Dues à ce vent frais et humide !
Quant aux cigal(e)s, elles hésitent
A sortir de leur chrysalide !

Où se trouve donc le Bureau
Des Requêtes, pour exiger
Qu’on pende vite court et haut
Tous ces gens qui nous ont trompés

Sur le mois de juin en Provence ?
Quoiqu’il faille bien avouer
Que c’est bien pis partout en France…
Et si l’on cessait de râler ?

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire