Printemps ?

Sonnet illustré par un tableau de :

Alfred Sisley
(1839-1899)

Ce matin, il fait frais… et certains diraient : « froid »
Car sept ou huit degrés, c’est rude par ici !
Mais le vieil amandier non loin du petit bois
Tel un nuage rose et léger a fleuri.

Comment peut-on savoir qu’on est bien au printemps ?
Un petit quelque chose, un parfum délicat
Qui flotte au fil de l’air ? Ou les trilles d’argent
D’un oiseau amoureux au cours de ses ébats ?

Nous avons devant nous six longs mois de bonheur !
C’en est fini du gel et de ce temps si dur
Qui nous paralysait. Avril en sa douceur

Va vêtir les jardins de fleurs et de verdure.
Bleus seront les longs jours, longues seront les heures
Des soirs passés dehors sous le ciel clair-obscur.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire