Pompettes !

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), default quality

L’air nouveau est si pur que sitôt avalé,
L’on en est étourdi ; cette grande goulée
De soleil, de senteurs, et cette effloraison
Pourraient nous rendre saouls, hors de toute raison !

Une énorme bouffée de ce fichu printemps
Et nous en sommes gris, tant l’excès de beau temps
Nous enivre et nous trouble à en perdre la tête !
Ce sournois mois de mars va nous rendre pompettes :

Attention, les amis, nous risquons l’overdose !
Ce doux chambardement pourrait être la cause
De têtes à l’envers, d’emballements du cœur…
Sentez-vous à l’entour la délectable odeur

Des fleurs en gestation, des tout nouveaux boutons ?
L’azur est indigo, et de légers moutons
Broutent le ciel, là-haut : peut-être des nuages ?
La lumière à foison inonde le village

De rayons irisés. Et dansent sur la Place
De tout petits enfants dont les chants et la grâce
Contribuent au bonheur qui éblouit les gens…
Le ciel est de velours, le soleil est d’argent,

Point encor trop brûlant et traître infiniment,
Qui peut hypnotiser en un seul clignement.
Devant tous s’ouvre enfin une ère avant-coureuse
De plaisirs et de joie, et l’échappée heureuse

Vers le temps du beau temps, les jours interminables…
L’hiver a déserté et s’est enfui, minable,
Vers son antre du Nord capitonné d’effroi,
Emportant avec lui bise, gelées et froid…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, La Provence au coeur, Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Pompettes !

  1. Yann dit :

    AH, me voilà emporté dès à présent, dans le ce prochain printemps…emportant avec moi, dans mes longues journées, ton si joli poème. Bises. Yann Renaud​

  2. Yann dit :

    AH, me voilà, dès à présent, emporté dans ce prochain printemps…prenant avec moi, dans mes longues journées, ton si joli poème. Bises. Yann Renaud

  3. Merci, Yann ! En effet, on est maintenant du bon côté…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.