Pluie de printemps

 

Poème illustré par un tableau de :

Guillaume Makani
www.mosaïque-congolaise.com

Sur le vert gazon délicat
Il est tombé à grand fracas
Une pluie lumineuse et dense :
C’est le printemps qui entre en danse.

L’hiver s’enfuit cahin-caha
Avec ses tristes reliquats,
Et le grand ciel gris, comme en transes,
A ouvert des vannes immenses,

Giclées bleues et tonitruantes
Rebondissant en plein accord
Sur le sol couleur amarante.

L’herbe est maintenant scintillante,
Les gouttelettes chatoyantes
Ont piqueté la terre d’or.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.