Pluie de printemps

 

Poème illustré par un tableau de :

Guillaume Makani
www.mosaïque-congolaise.com

Sur le vert gazon délicat
Il est tombé à grand fracas
Une pluie lumineuse et dense :
C’est le printemps qui entre en danse.

L’hiver s’enfuit cahin-caha
Avec ses tristes reliquats,
Et le grand ciel gris, comme en transes,
A ouvert des vannes immenses,

Giclées bleues et tonitruantes
Rebondissant en plein accord
Sur le sol couleur amarante.

L’herbe est maintenant scintillante,
Les gouttelettes chatoyantes
Ont piqueté la terre d’or.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire