Pluie de plumes

 

Poème illustré par un tableau de :

Claude Monet
(1846-1920)

Dans le ciel bleu ondule un cercle d’anges roses.
Mollement allongés sur les nues ils reposent
En cessant pour un temps de garder les Humains ;
Ils ne vont plus bouger jusqu’à demain matin

Car demain c’est Avril : il va falloir bosser,
Battre sans fin des ailes à les en disloquer
Pour qu’elles neigent dru sur les arbres sans fleurs.
Leurs duvets si légers aux pastelles couleurs

Vont habiller les branches noircies par l’hiver :
Des pétales légers virevoltant dans l’air
Se posant sur le bois en bouquets de printemps,
Poussés ici et là par un doux vent d’autan.

Les anges du printemps en choeur secouent leurs ailes,
Et leurs plumes en pluie sur les arbres ruissellent
Pour les couvrir de fleurs. Ils sont roses et blancs,
C’est une belle histoire à conter aux enfants.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Contes, Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire