Papillons de nuit

Poème illustré par :

Ralph Blakelock
Autour de la lampe allumée
Sur la terrasse, hypnotisés
Par la lumière ensorcelante,
Les papillons de nuit qui hantent

La nuit bleue du nouvel été
Valsent silencieusement.
C’est un bal fantôme et léger
Qui flotte et danse au gré du vent

Dans le soir tiède. Et la lumière
Allumée dès le crépuscule
Est tachetée par l’ombre claire
De ces brèves vies minuscules :

De tout petits lépidoptères
Voltigeant d’un vol éphémère
Et saccadé dans le halo
Illuminant l’air sombre et chaud.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire