Oubli…

Poème* illustré par une sculpture de :

Ron Mueck
www.urbaneus.com

La vieille dame est là, assise dans la cour,
Les mains sur les genoux et le regard flouté,
Patientant sagement ; elle y est tous les jours,
Ne bougeant presque pas dans le soleil d’été

Sans qu’on sache vraiment qui elle peut attendre.
Peut-être son mari parti depuis trente ans ?
Quelquefois on hésite à la laisser descendre
Car il ne fait pas beau. Mais quel que soit le temps,

Elle veut être en bas pour le voir revenir.
Elle a de beaux yeux bleus et de courts cheveux blancs ;
Son ancien grand amour est son seul souvenir :
Au fur et à mesure elle oublie le Présent…

Elle a eu trois garçons, ne les reconnaît plus ;
Accablés de chagrin ils la voient se dissoudre
Dans un monde brumeux qui leur est inconnu.
Ils nient encor les faits, ne peuvent s’y résoudre.

Mais où donc est son âme ? Dans le monde des morts
Ou celui des vivants ? Et pour ses trois enfants
Qui doivent l’accepter, elle n’est plus qu’un corps
Dont l’esprit peu à peu vogue vers l’inconscient…

*Poème offert à l’Association France Alzheimer

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Les gens, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire