Nice

?????????????????????????????????????????????????????????

Est-elle provençale ou ne l’est-elle pas ?
Toujours est-il qu’elle est une fille du soleil
Dont elle est goulûment l’aficionada,
Et son ciel est si pur que son bleu émerveille !

Sa plage de galets longe une baie arquée
Où se dissout le soir l’aura de milliers d’Anges.
Ville aux mille couleurs, ses rues sont colorées
Par l’éclat du Levant aux rayons rouge-orange

Enluminant le linge étendu aux croisées
En milliers de drapeaux célébrant le Midi.
Trois Anglais en goguette y flânent éméchés,
La casquette à l’envers et l’air fort réjoui,

Zigzaguant en tanguant vers le Marché aux Fleurs.
Sur le cours Saleya des monceaux de bouquets
Attendent le chaland ravi et appâté
Par des odeurs fleuries vibrant dans la chaleur.

Est-elle provençale, notre Nice embaumée ?
Si elle ne l’est pas, moi, je vais l’adopter…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire