Mediterraneo

Méditerranée

Sonnet

Quand tu danses, balances, c’est presque en cadence,
Méditerraneo dont trop souvent l’on pense
Que tu es plus sensée que ton frère océan.
Le rythme de tes flots est-il un peu plus lent ?

Tes vagues moins creusées sont-elles moins brutales
Sous le souffle glacé régulier du mistral ?
C’est de toi que jaillit la civilisation
Qui, un jour, a donné au Monde la raison

D’agir plus sagement : en es-tu plus sensée ?
Tes tempêtes sont-elles moins démesurées
Que celles qu’on peut voir en passant Gibraltar ?

Sous un ciel toujours bleu tes ondes tourmaline
Oscillent lentement. Et le soleil bigarre
De taches mordorées ta surface marine…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire