Méditerranée la sage

Poème illustré par un tableau de :

Robert Esnay
www.robert-esnay.com 

La mer bleue devient ciel et le ciel s’est fait mer.
Tous deux ont engendré une immense lumière
La faisant miroiter de millions d’essaims
Qui sautillent, scintillent en éclats cristallins.

Elle est calme aujourd’hui et d’un bleu si foncé
Qu’elle semble jaillie d’un énorme encrier.
Ses vagues peu creusées sont striées de saphir
Et clignotent tout doux sur le roulis qui vire,

Qui vire et qui dévire et qui change de sens,
Tourbillonne parfois en un remous immense.
Elle est calme aujourd’hui mais mieux vaut se méfier :
Le Génie des grands fonds pourrait se réveiller …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire