Matin d’avril

 Poème illustré par :

Annie Rivière
http://atelieriviere.canalblog.com

La face orangée de la lune
S’éteint sur le vieux pêcher rose,
Et les nouvelles fleurs écloses
Sont tout humides dans la brume.

C’est un jour un peu frais d’avril
Qui luit dans le petit matin.
Une ultime lampe s’éteint
Dans le cabanon de Virgile.

Il lui faudra mettre un lainage
Pour s’en aller traire ses chèvres !
Après avoir bu un breuvage,
Et son « Pater noster » aux lèvres,

Le berger sort , et  la garrigue
Grésille déjà de reflets blonds.
Les dix chèvres dansent la gigue
Pour gicler du vieux cabanon.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Matin d’avril

  1. Annie dit :

    Très joli poème qui correspond parfaitement avec l’illustration !

Laisser un commentaire