Mars

Poème illustré par un tableau de :

Denis Webb
http://www.deniswebb.fr 

Les arbres sont encor tout nus,
Pelés, fourchus et pas bien beaux.
Seuls les amandiers ont reçu
De magnifiques oripeaux.

Il pleut souvent, en lourds torrents
De trombes bleues, de trombes grises.
Il pleut de longues stries d’argent.
La brise a remplacé la bise.

Ce n’est ni l’été, ni l’hiver.
Des jours trop froids, ou presque chauds.
Et si le temps se met au vert,
C ‘est sur la pointe des ergots …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire