M. Tortue est une brute

A Gonfaron dans la forêt
Vit un très vieux célibataire*.
Il a trouvé une moitié
Et lui ferait bien son affaire

Car ce bestiau est une brute
Et un barbare antipathique :
Bien qu’il soit en forme de luth,
Il n’est vraiment pas romantique !

Il a décidé qu’il l’aurait
Et il l’aura : c’est le plus fort !
Comme elle n’est pas très branchée,
C’est donc aux pattes qu’il la mord

En flanquant à la demoiselle
De furieux coups de carapace ;
Il la coince sous des genêts
Et elle doit demander grâce

Car elle est groggy, c’est l’enfer !
Mais il faut bien payer le prix
Pour pouvoir un jour être mère…
Et lui qui pousse de hauts cris !!!

Une vraie brute, je vous dis !

*Ce poème est « zoologiquement » véridique !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.