M. Tortue est une brute

A Gonfaron dans la forêt
Vit un très vieux célibataire*.
Il a trouvé une moitié
Et lui ferait bien son affaire

Car ce bestiau est une brute
Et un barbare antipathique :
Bien qu’il soit en forme de luth,
Il n’est vraiment pas romantique !

Il a décidé qu’il l’aurait
Et il l’aura : c’est le plus fort !
Comme elle n’est pas très branchée,
C’est donc aux pattes qu’il la mord

En flanquant à la demoiselle
De furieux coups de carapace ;
Il la coince sous des genêts
Et elle doit demander grâce

Car elle est groggy, c’est l’enfer !
Mais il faut bien payer le prix
Pour pouvoir un jour être mère…
Et lui qui pousse de hauts cris !!!

Une vraie brute, je vous dis !

*Ce poème est « zoologiquement » véridique !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire