Lumière

Poème illustré par :

Maria Elsner Michalska
Trois cent jours de lumière intense,
Soleil ardent, nappe de feu
Pleuvant à flots sur la Provence,
Blanc arrogant et ciel si bleu.

Un été violent et brûlé
Par la lumière transparente,
Couleurs éclatant sous le faix
D’une chaleur extravagante.

Luminosité sans égal
D’aurores claires piquetées
Par le cliquetis matinal
Des cigales si bien cachées.

Et un vent bleu qui lave tout,
Qui exaspère et exagère
Sur les pentes du mont Ventoux
Les rayons fous de la lumière.

Lumière drue de la Provence
Explosant trois cent jours par an,
A l’ombre dure et sans nuances,
Lumière folle ailée d’argent.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire