Lourmarin

Poème illustré par un tableau de :

Jean-Marc Janiaczyk
http://pagesperso-orange.fr/jean-marc.janiaczyk

Bosco y dort, Camus aussi :
Dans leur rêve les écrivains
Sont bercés par le doux roulis
De la brise sur Lourmarin

Qui somnole lovée en rond,
Postée à l’entrée de la combe
Reliant les deux Luberons.
Ce matin un vol de colombes

Froufroute autour du vieux château :
Miracle de la Renaissance,
Une merveille, un pur joyau
Brillant au coeur de la Provence

Et où souffle souvent l’esprit
De tous les arts y fleurissant.
Le village alors bout de vie !
Mais ce n’est pas encor le temps

Et Lourmarin se laisse aller
A la mollesse du printemps
Avant la ruée indomptée
Des juillettistes – Chaud devant !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.