L’insatisfait

Content de rien, lassé de tout,
Il en a assez de l’été ;
Il se sent faible et harassé
Par ce climat qui le rend fou

Et aspire à un peu de brume
Qui estomperait l’horizon ;
De la fraîcheur dans la maison,
Surtout au moment où s’allument

Les premières lueurs du soir !
Il en a assez du soleil
Et de sa faconde vermeille ;
Besoin de froid, besoin de noir,

Besoin d’un ciel un peu plus gris !
Etre un peu moins dépaysé
Et apprendre à mieux supporter
D’être aussi loin de son Nancy !

Il regrette les forêts sombres
Que l’automne s’en vient dorer
Dès les derniers jours de l’été.
Leur feuillage épais, leur pénombre…

Il voudrait bien rentrer chez lui
Avec la pluie et son ciel bas…
Oh ! Il était si bien là-bas…
Non ! il n’aime pas le Midi.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire