Libérée !

Libération

 SONNET

Comme une mue d’insecte, elle a senti – enfin !
L’amour se détacher de son esprit soumis
A ce fol esclavage. Elle s’en est sortie,
A repris bien en mains son intime destin !

Son coeur s’est affranchi grâce à un petit rien
Qui l’a fait déborder, car il s’était empli
De refus, de douleur, de rancune enfouie…
Un coeur libre à nouveau, redevenu serein !

L’ultime humiliation, pourtant si minuscule,
Qui lui a démontré qu’elle était ridicule
Et qu’était dégradante une telle mollesse,

L’a vraiment libérée : un tout dernier affront
Qui a comme un acide effacé sa faiblesse !
Elle peut, depuis lors, redresser haut le front…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.