Libérée !

Libération

 SONNET

Comme une mue d’insecte, elle a senti – enfin !
L’amour se détacher de son esprit soumis
A ce fol esclavage. Elle s’en est sortie,
A repris bien en mains son intime destin !

Son coeur s’est affranchi grâce à un petit rien
Qui l’a fait déborder, car il s’était empli
De refus, de douleur, de rancune enfouie…
Un coeur libre à nouveau, redevenu serein !

L’ultime humiliation, pourtant si minuscule,
Qui lui a démontré qu’elle était ridicule
Et qu’était dégradante une telle mollesse,

L’a vraiment libérée : un tout dernier affront
Qui a comme un acide effacé sa faiblesse !
Elle peut, depuis lors, redresser haut le front…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire