L’étole

Ce matin le ciel clair ressemble à une étole,
Une étole striée de hachures pastel
Bien disposées en raies à peu près parallèles.
Le ciel a paré Aix d’un joli cache-col :

Sur la campagne au loin des rayures rosées,
D’autres tachées de gris, certaines plus marine ;
Là, un mauve frangé d’un peu de mandarine,
Du violet piqué d’or, un miel bien plus foncé …

Et pour mieux sublimer cette infinie beauté
Qui ne peut que laver toutes vos idées noires,
La silhouette bleue de la Sainte Victoire
Sur l’étole est cousue telle un wigwam brodé.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire