L’étole

Ce matin le ciel clair ressemble à une étole,
Une étole striée de hachures pastel
Bien disposées en raies à peu près parallèles.
Le ciel a paré Aix d’un joli cache-col :

Sur la campagne au loin des rayures rosées,
D’autres tachées de gris, certaines plus marine ;
Là, un mauve frangé d’un peu de mandarine,
Du violet piqué d’or, un miel bien plus foncé …

Et pour mieux sublimer cette infinie beauté
Qui ne peut que laver toutes vos idées noires,
La silhouette bleue de la Sainte Victoire
Sur l’étole est cousue telle un wigwam brodé.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.