L’été est jaune et bleu…

Eric Bruni

Poème illustré par un tableau de :

Eric Bruni
www.bruni-gallery.com

L’été est jaune et bleu, et si brûlant là-haut
Qu’il fait trembloter l’air. La chaleur trop intense
A calciné le sol ; l’éther ardent y danse
En vagues embrasées sous le ciel indigo.

La lavande est coupée et le blé l’est aussi
Depuis un mois déjà. Le Plateau* est aride.
Etrange et déroutante impression qu’il est vide
Sans son blé ni ses fleurs ! Un paysage gris

Consumé jusqu’au coeur. Sous le ciel infini,
Un espace sans fin où vibre une lumière
Nulle part aussi drue ni aussi coutumière
Qu’en ces terres du Sud que le soleil blanchit.

L’été est jaune et blanc sur le morne plateau
Grillé par la fournaise. Et bleu vif est le ciel
Sur le pays d’en-haut. L’air y sent bon le miel,
Qui imprègne d’odeur les flancs gris des coteaux.

*Le plateau de Valensole, dans les Alpes de Haute-Provence

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans La Haute Provence, Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire