L’été de la Saint Martin

Poème illustré par :

Lionel Spani
www.lionel-spani.com

 Sur la plage il fait vraiment chaud :
Trente degrès comme en été !
L’on a ressorti les maillots,
L’ambre solaire car le nez

De Marion commence à rougir
Comme en mai, au premier soleil.
Mais il est si bon de souffrir
Et c’est une telle merveille

D’avoir encor un tel beau temps
Alors que les feuilles jaunissent !
Le soleil chauffe et les enfants
Lèchent leur glace avec délice.

Comment peut-on envisager
Que l’hiver est dans l’antichambre ?
On n’en peut plus d’être étonnés :
C’est demain le premier novembre !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire