L’été de la Saint Martin

Poème illustré par :

Lionel Spani
www.lionel-spani.com

 Sur la plage il fait vraiment chaud :
Trente degrès comme en été !
L’on a ressorti les maillots,
L’ambre solaire car le nez

De Marion commence à rougir
Comme en mai, au premier soleil.
Mais il est si bon de souffrir
Et c’est une telle merveille

D’avoir encor un tel beau temps
Alors que les feuilles jaunissent !
Le soleil chauffe et les enfants
Lèchent leur glace avec délice.

Comment peut-on envisager
Que l’hiver est dans l’antichambre ?
On n’en peut plus d’être étonnés :
C’est demain le premier novembre !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.