Les villages marseillais

Poème illustré par  un tableau de  :

Josette Esnard
www.inter-coproprietes.com

Marseille est une succession
De cent onze petits villages !
Mais comment pourraient être sages
Toutes ces zones rassemblées

Malgré leur esprit de clocher ?
De Sainte Anne ou de Saint Julien,
Saint Loup, Saint Just, ou Saint… ou Saint…
On est avant tout d’un quartier

Collé à un autre quartier.
Rue principale, église, place…
Ils ont tous l’attrait et la grâce
De villages particuliers.

Moi je suis de Saint Barnabé
Et toi tu es né à la Rose :
Mais on ne peut  être en symbiose
Car tu es presqu’un estranger !

Marseille est formée de villages
Qui ont été juxtaposés
En se voulant tous Marseillais :
C’est du moins ce que veut l’usage !

Mais l’on est d’abord d’un quartier !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.