Les tomates

 

Je ne sais trop pourquoi, mais ces plants de tomates
M’évoquent le plaisir, le bonheur, un amour
Plantureux et jovial. Et leur bedaine éclate
Boursouflée de soleil dans le mitan du jour.

Elles rutilent dru, et leur lumière éteint
Les fleurs épanouies flamboyant alentour.
Petits ballons dodus dans le fond du jardin,
Elles méritent bien leur nom : pommes d’amour.

Au sommet de la tige, une étoile qui pique,
Minuscule rameau les ornant d’un blason,
Une touche de vert, raide et géométrique,
Un brin de fantaisie sur leur ventre tout rond.

Quand on croque dedans, elles craquent et crissent,
Et leur jus vous emplit la bouche de douceur,
Un jus un peu sucré, abondant, un délice
Qui gicle sur les dents en gouttes de bonheur.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire