Les mains

les mains

 

 

 

 

 

 

Poème illustré par un tableau de: 

Alain Filippi
http.www.lesgaletsdemernature.unblog.fr

Son coeur presqu’assoupi a battu la chamade
Dès qu’il a pris sa main pour la première fois
Et qu’un doux sortilège a emmêlé leurs doigts.
Etait-ce donc la fin de cette dérobade

Qui l’empêchait toujours de se laisser aller ?
Mais la douce pression de la paume si tendre
Sur son poignet rétif lui a laissé entendre
Qu’il lui fallait l’admettre et même l’accepter :

Leurs deux mains séparées s’étaient enfin unies…
Quand leurs doigts consentants se sont entrelacés,
Quand son pouce en jouant s’est mis à caresser
Sa douce peau si fine, elle a senti sa vie

Basculer brusquement en un infime instant.
Puis leurs mains géminées sont devenues unique
Et singulière main en ce moment magique,
Et leurs doigts fusionnés ont effacé le temps…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire