Les huîtres

 Poème illustré par un tableau de :

Dubois-Gérard
www.dubois-gerard.com

Un plaisir délicieux de ce maudit hiver ?
Des huîtres de Bouzigues avec un Bandol blanc
Pour mieux se consoler dès que change le temps,
Quand on voit chaque jour décliner la lumière !

Avec du pain de seigle et bien beurré de frais,
Un délice, vous dis-je ! Un délice qui fond !
Le moëlleux de la chair à la saveur iodée
Bien salée sous la langue, relevée de citron :

Rien de meilleur, vraiment, dégusté entre amis
Devant la cheminée où un grand feu pétille
Alors qu’à l’extérieur le gel blanc qui craquille
Pose son voile blanc sur le trottoir qui luit.

Elles ont résisté quand on les a ouvertes,
Gardant bien accolées leurs valves bosselées
Sur leur chair délectable à la moirure verte.
Homérique combat que nous avons gagné !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire