Les dauphins

 

 Poème illustré par :

Armand Feldmann
www.armandfeldmann.com

Un fuseau gris et fuselé
Bondit des eaux vers la lumière .
C’est le sourire de la mer,
Un dauphin qu’on dirait ailé

 Et qui suit un bateau qui file
Dans le lever du soleil roux,
Bientôt rejoint par une file
De compagnons presqu’aussi fous

Qu’une troupe d’enfants joyeux :
Ballet pépiant et facétieux
De corps si vifs et si luisants
Qu’ils semblent revêtus d’argent,

De  joyeux drilles aquatiques
Dont les corps arqués caracolent
Dans les oscillations ludiques
Des vagues qui se carambolent.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire