Les ados amoureux

amoureux

Poème illustré par un tableau de :

Willem Haenraets
www.willemhaenraets.exto.org

Les bras enchevêtrés, plage des Catalans,
Comme isolés au sein de cette fourmilière,
Deux ados amoureux. Sous leurs lisses paupières
Se cache un grand amour beaucoup trop dévorant

Pour pouvoir être dit par des mots ordinaires :
Ils ne connaissent pas les mots pour l’exprimer !
Ils sont bien sur le sable, et se sont enlacés
Malgré l’énorme foule assoiffée de lumière.

Il ne voit vraiment qu’elle, elle ne voit que lui.
Oscillant doucement, la mer qui chuinte est belle ;
Le raffut des gabians et leur voix de crécelle
Assourdit les baigneurs et Marseille qui bruit

De sa vie de grand’ville aux entours de la plage.
Mais les deux jeunes gens sont partis pour l’Ailleurs…
Leur âme est dans le ciel, et leurs deux jeunes coeurs
Sont bien loin des humains et de leur entourage.

Leur bouche est confondue, ils se tiennent les mains
Sans entendre là-haut le grand vol des mouettes
Qui planent en désordre en piaillant à tue-tête.
Car leur monde est silence, et le reste n’est rien…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans Les gens, Marseille, Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire