Le vieux bassin

 

C’est un bassin très vieux, très long et très étroit
Empli d’une eau très vieille un peu rance et croupie.
Sa margelle verdie est marquée par les ronds
Qu’y ont fait les seaux lourds des femmes accroupies.

C’est un vieux réservoir tout jonché de grenouilles
Qui coassent le soir en un long chant d’amour,
Et ses bords vert-moussu tout tavelés de rouille
Sont un peu plus usés, rongés de jour en jour.

C’est un creux de fraîcheur au coeur de la garrigue,
Abandonné au temps, oublié loin de tout.
C’est un très vieux bassin que le soleil irrigue
De ses plus chauds rayons au pied du mont Ventoux …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire