Le vélo bleu

Poème illustré par un tableau de :

Alexandre Houllier
www.galerie-houllier.be 

Alexandre a repeint son vieux vélo en bleu
Son vieux vélo flapi, rouillé et démodé
Qui, quel que soit le temps, l’a toujours trimbalé,
Même sous le mistral ou le ciel pluvineux.

Et c’est pour l’honorer qu’Alexandre en a fait
Un objet d’Art moderne au fin-fond du jardin :
On le dirait extrait du ciel bleu du matin,
Une sculpture azur et du plus bel effet.

Mais il n’est sérieux, même s’il en a l’air :
Il partage avec l’elfe habitant sous les chênes
Un secret fascinant qui les tient en haleine,
Qu’ils partagent tous deux et dont ils font mystère.

Car quand la maison dort assoupie sous la lune,
Le vieux vélo s’envole et s’en va faire un tour
Au-dessus de L’Estaque ou de Roquefavour,
Oubliant les fracas de sa gloire importune.

Il vire, il va, il vient, les roues toutes joyeuses,
Et sur sa selle bleue l’elfe tout esbaubi
Lui raconte en riant la campagne endormie.
Puis ils rentrent ravis se coucher sous les yeuses.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Contes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire