Le vallon des Auffes

Poème illustré par un tableau de :

Gilbert Thomas
www.gilbthomas.blogspot.com

Il est comme un fjord au coeur de Marseille,
Un tout petit port pour des gens huppés
Qui viennent ici pour fuir le soleil
Car sous le viaduc il fait presque frais.

C’est une ria, un endroit unique
Où vivent encor quelques vieux pêcheurs,
Un lieu à la mode dont l’aura magique
Attire la foule. Et quand sonne l’heure

D’y boire son jaune (1) avec des oursins,
On y fait silence, tant on est heureux
En ce lieu béni où l’on se sent bien,
Tout près de la mer aux pulsations bleues.

(1) En Provence, « le jaune », c’est le pastis !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire