Le tesson

Poème illustré par un tableau de :

Isa Lotte
www.livegalerie.com

Là-haut sur la colline, Jean-François a cassé
Pendant son pique-nique une bouteille d’eau.
Comme il est très sérieux, il en a ramassé
Sitôt tous les morceaux. Hop ! Dans son sac à dos…

N’en restait qu’un petit, vraiment presque invisible !
Comme un joli bijou scintillant sur les pierres
Où serpentait gaiement une vrille de lierre :
Un tesson si menu que c’en était risible…

Le lierre était très sec, le tesson scintillait,
Minuscule joyau brillant sous le soleil…
Qui fort intéressé s’est mis à brasiller
Puis d’un rugissement a provoqué l’éveil

D’une petite flamme au creux de la brindille.
Le tout petit tesson s’est soudain transformé
En un vrai boute-feu au coeur du grand été :
Des flammèches dorées, le lierre qui grésille…

Et puis c’est l’incendie ravageant le maquis ;
Un tourbillon de feu, de folles étincelles
Dévalant les coteaux jusqu’au fond des pâquis ;
Un brasier monstrueux que le vent échevèle…

Un tout petit tesson, un bijou minuscule,
Un diamant si joli brillant dans le soleil
En cliquetant gaiement de ses reflets vermeils :
Ce n’est pas très loin d’Aix que tout un massif qui brûle…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, Cités provençales, La Haute Provence, Le début de l'été, Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le tesson

  1. ISA Lotte dit :

    Bonsoir,

    Je viens seulement de relever mon courrier sur mon ancienne messagerie et j’ai vue votre demande de m’emprunter un de mes tableaux pour illustrer votre poème « le tesson ».
    Je n’y vois aucun problème et au contraire je trouve ça très sympa 🙂

    J’ai trouvé vos poèmes amusants, un univers un brin naïfs (sans être péjoratif) c’est une vrai bouffée de joie et pour moi c’est bien rafraîchissant.

    Cordialement

    Isa Lotte

  2. Hum ! Amusants, mes poèmes ? Allez voir : « La guerre », ou « Le bébé assassiné » ou… dans le thème : « Questions » ! Et vous ne trouverez plus mes poèmes tellement « naïfs »…

Laisser un commentaire