Le temps recommencé

Sonnet illustré par un tableau de :
Armand Feldmann

Le temps recommencé restaure le passé
Et toujours et encor… C’est de nouveau l’automne ;
Les feuilles du figuier qui ont viré au jaune
S’en vont bientôt tomber. L’on n’est jamais lassé

De toutes ces couleurs que septembre harassé
Par un vent incessant a peint sous un atone
Ciel fané par la pluie ;  un ciel gris que sillonne
Un soleil défraîchi ! L’été bleu effacé

Comme un simple clin d’oeil  n’est plus que souvenirs…
Puisse faire le Ciel que les jours à venir
N’évoquent point l’hiver : pas si tôt, pas encore !

Il reste quelques fleurs dans le fond du jardin :
Des roses, du jasmin, de grandes hellébores
Etroitement serrées dans leur vertugadin…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Automne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le temps recommencé

  1. flipperine dit :

    la vie un éternel recommencement

  2. Bruni dit :

    Très beau poème Vette !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.