Le saint-pierre

Dans toute bouillabaisse, on doit mettre un saint-pierre
Que Messieurs les savants nomment le « Zeus faber ».
Voudriez-vous savoir pourquoi ce gros poisson
Porte sur les côtés un macule bien rond ?

Saint Pierre était pêcheur ; il prit dans son filet
Un grand et gras poisson qui se mit… à grogner !
L’apôtre abasourdi saisit donc le râleur
Entre pouce et index et le jeta sur l’heure !

C’est depuis ce jour-là qu’il y a ces deux taches
Sur le dos du poisson, qui porte avec panache
Le sceau des doigts sacrés, imprimé sur ses flancs
Lorsqu’il se fit la belle il y a deux mille ans.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire