Le saint-pierre

Dans toute bouillabaisse, on doit mettre un saint-pierre
Que Messieurs les savants nomment le « Zeus faber ».
Voudriez-vous savoir pourquoi ce gros poisson
Porte sur les côtés un macule bien rond ?

Saint Pierre était pêcheur ; il prit dans son filet
Un grand et gras poisson qui se mit… à grogner !
L’apôtre abasourdi saisit donc le râleur
Entre pouce et index et le jeta sur l’heure !

C’est depuis ce jour-là qu’il y a ces deux taches
Sur le dos du poisson, qui porte avec panache
Le sceau des doigts sacrés, imprimé sur ses flancs
Lorsqu’il se fit la belle il y a deux mille ans.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.