Les soixante mille étoiles

Poème illustré par : 

Philippe Flohic
www.philippe.flohic.free.fr

Au royaume des belles âmes
Point de messieurs et peu de dames,
Mais seulement des tout-petits
Frais éclos au creux de ce nid

Comme de frêles oisillons.
Petites fleurs en la maison *
Qui palpite de vies nouvelles,
Ils sont toute une ribambelle

A naître ainsi à Puyricard.
Bébés jolis, jolis moutards,
Soixante mille tout-petits
A avoir vu le jour ici

Au royaume des belles âmes !
Des souffles de bébés, des flammes
Venant juste de s’allumer
Au paradis des nouveaux-nés.

*Poème offert à la Maternité « l’Etoile », près d’Aix en Provence

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.