Le ronron de mon chat

Le ronron de mon chat, c’est comme un grand sourire,
Un baume anesthésiant, une marque d’amour.
Quand il sent à quel point mon pauvre cœur soupire,
Il est là sur le champ ; sa patte de velours

Se pose sur ma joue, et son ronronnement
Me dit que ce n’est rien, que cela va passer :
Toute chose ici-bas s’use fatalement
Et tout chagrin présent devient un jour Passé.

Le ronron de mon chat, c’est comme une musique,
Un mystère sacré venu du fond des temps
Et qui a le génie par un pouvoir magique
D’estomper mes soucis, beaucoup de mes tourments.

Il est là quand il faut et quand j’en ai besoin :
Il le sent aussitôt par un curieux mystère.
Et nous nous aimons tant qu’il n’est jamais bien loin,
M’aidant à supporter les affres de la Terre…

A propos Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Amours, Chez nous, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.