Le ronron de mon chat

Le ronron de mon chat, c’est comme un grand sourire,
Un baume anesthésiant, une marque d’amour.
Quand il sent à quel point mon pauvre cœur soupire,
Il est là sur le champ ; sa patte de velours

Se pose sur ma joue, et son ronronnement
Me dit que ce n’est rien, que cela va passer :
Toute chose ici-bas s’use fatalement
Et tout chagrin présent devient un jour Passé.

Le ronron de mon chat, c’est comme une musique,
Un mystère sacré venu du fond des temps
Et qui a le génie par un pouvoir magique
D’estomper mes soucis, beaucoup de mes tourments.

Il est là quand il faut et quand j’en ai besoin :
Il le sent aussitôt par un curieux mystère.
Et nous nous aimons tant qu’il n’est jamais bien loin,
M’aidant à supporter les affres de la Terre…

A propos Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Amours, Chez nous, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.