Le retour

Poème illustré par un tableau de :

Vincent Van Gogh
(1853-1890)

On va ressortir les glacières,
Maillots de bain, crème solaire,
Car voici enfin revenu
Le mois de juin, presqu’incongru

Tant le printemps fut souffreteux !
Mais le soleil impérieux
A bouté l’hiver dans son trou ;
L’été est bien au rendez-vous,

Couronné de fleurs et de feuilles,
Et s’esbaudissant qu’on l’accueille
Avec une telle allégresse.
Il est tout en délicatesse,

N’ayant pas encor eu le temps
De devenir tonitruant.
Un joli mois presqu’idéal,
Point trop chaud ni par trop brutal

Grâce à son soleil raisonnable.
Mois de juin, joli mois affable
Avec tes longs jours lumineux,
Tu sais comment nous rendre heureux

Et nous attirer sur la plage.
Joli mois léger et volage,
Tu nous mets au coeur des idées
D’amourettes peu compliquées…

L’on va rire, l’on va s’aimer
Et bien profiter de l’été :
Ces trois longs mois de pur bonheur
Qui n’apportent que joie au coeur !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire