Le Plateau des Poètes


Poème illustré par un tableau de :
Eric Bruni
www.bruni-gallery.com

Au pays bleu de Valensole
La Poésie court par les champs,
Par les vallons aux lignes molles
Effleurés tout doux par le chant

Du vent qui chuinte sa rengaine.
C’est le Plateau qui l’aide à être
La merveilleuse souveraine
Des mots et des rimes à naître ;

Ici, elle vit et s’envole,
Quand partout ailleurs elle meurt.
Sur le Plateau de Valensole,
La Poésie est une fleur

Presque inhérente à chaque pente,
A chaque bosse, à chaque creux.
Elle est nichée dans chaque sente,
Et les Poètes sont heureux

De l’y cueillir en grandes gerbes.
Le Plateau la fait germiner
Dans le plus minime bout d’herbe,
Dans tout petit brin chiffonné…

Quand le soleil est trop aride,
Et quand le vent y est dément
Sur le sol crevassé de rides,
Pour exprimer leurs sentiments

Les Poètes mélancoliques
Puisent leur talent angoissé
A leur Plateau rayé d’oblique
Afin d’encor mieux l’encenser.

Baigné de joie et de tristesse,
Il a fécondé leur esprit
En y faisant naître l’ivresse
Et l’espoir d’être enfin compris…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, La Haute Provence, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire