Le pique-nique

 

Pour demain l’on a  décidé
D’aller enfin pique-niquer
Sur la plage des Catalans,
Mais il faudra qu’on ait beau temps !

Allons ! On est dans le Midi
Et l’on n’a jamais vu ici
Un mois de juillet brumasseux.
Jamais, non ! Jamais il n’y pleut.

On va prendre du pain tout frais
Craquant, odorant et doré
Pour manger avec les tomates
Gonflées dans leur peau incarnate.

Et puis olives et poivrons,
De la tapenade, du thon,
Sans oublier un bon pâté.
Et des fruits frais pour le sucré.

Il fera si bon sur la plage,
A lézarder sous les dommages
D’un soleil fou presqu’enragé.
Mais mieux vaut ne pas y penser.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire