Le petit pont

 Poème illustré par :

Lilia Dutoit
http://dutoitvillemer.free.fr

Je connais un ruisseau perdu dans la montagne
Dont l’eau chuinte gaîment en sautant sur les pierres
Et dont le courant bleu pétillant de lumière
Devient sage en creusant son lit dans la campagne.

Il est civilisé du côté de Jausiers,
Le petit fleuve blond qui mousse, tout sourires,
Et fait renaître en nous les joyeux souvenirs
De gribouilles rieurs apprenant à pêcher

Auprès d’un petit pont rustique et très léger
Planté depuis toujours sur les berges boueuses.
Un lieu béni des Dieux et des heures heureuses
D’une enfance lointaine à demi-effacée.

Puis vendredi dernier un formidable orage
S’est mis à fulminer au loin sur le Lauzet,
Et le ciel fou-furieux a vite déversé
Des trombes boursouflées d’éclairs bleus et de rage ;

L’eau folle a dévalé vers le joli vallon ;
Le ruisseau gazouillant gonflé trop brusquement
S’est presque sur le champ tranformé en torrent
Qui soudain fou-furieux a cassé notre pont.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Haute Provence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire