Le petit matin

Douceur d'été

Poème illustré par un tableau de :

Eric Bruni
www.liensutiles.org/ebruni.htm

J’aime me lever tôt, surtout en plein été
Quand le soleil levant ourle d’une strie rouge
L’horizon imprécis ; et quand sur l’étang bougent
Les volutes ténues d’une brume bleutée.

Le jour est encor neuf. Un sansonnet bruyant
Picore en s’ébrouant le jet de la fontaine ;
Puis, tout éclaboussé, il trille à perdre haleine
Pour chanter le bonheur du matin renaissant ;

Le bonheur d’un matin pétillant de gaieté
Sous le grand ciel fushia qui vibre de lumière,
Où commence à monter la grand’sphère solaire
Rouge comme un gros coeur pas encor embrasé.

C’est l’heure pacifiée où il fait un peu frais.
La fontaine roucoule et l’oiseau se repose ;
L’air est presqu’immobile et le parfum des roses
Se répand au jardin où chuchote l’été.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été, Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le petit matin

  1. lux marcelle dit :

    magnifique !!!!j adore votre poème !!il va très bien avec le tableau d Eric ..merci bisous

Laisser un commentaire